Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Compétence Photo, le magazine sur la pratique de la photo et la prise de vue. Il offre une approche didactique, pour les débutants en photo comme les amateurs avertis. Des fiches pratiques, des pas à pas, des tutoriels, des portfolios, des beaux livres. Le magazine pour regarder, apprendre, comprendre et partager.

older | 1 | .... | 113 | 114 | (Page 115) | 116 | 117 | .... | 120 | newer

    0 0

    18 - Neuvy-sur-Barangeon • Exposition photo
    Riche en informations et en images, vous pourrez suivre les aventures du photographe Didier LAGREZE à leur rencontre.

    Pour les curieux, Didier LAGREZE nous raconte la vie des castors via des clichés magnifiques, de la toilette à la nourriture, il nous explique aussi l’utilité de la queue, ou comment la nature lui a fourni de quoi être un rongeur semi-aquatique au talent de tailleur exceptionnel.

    Jusqu'au 30 juin, découvrez gratuitement cette nouvelle exposition sur les castors !


    route de Bourges du 03/04/2018 10h00 au 30/06/2018 17h30
    http://www.lamaisondeleau.org

    0 0

    05 - Gap • Exposition photo
    Parti au hasard sur les routes de France, Rémi Petit a photographié des femmes, des hommes, jeunes ou moins jeunes, qui ont choisi de vivre de leurs savoir-faire manuels de façon locale. Pêcheur, relieuse, cordonnier, vannier, poissonnière, maraichère ou chirurgien, ils sont ceux qui façonnent le début de notre XXIe siècle. La découverte de leur atelier ou de leur lieu de travail est fascinante : un spectacle s’y organise autour des gestes et des outils, avec, au centre, l’humain qui façonne. Prendre le temps de le regarder, de la tête aux pieds, droit dans les yeux, dans son univers, pour ressentir sa présence au sein du monde qui l’entoure. Les photographies de Rémi Petit sont des face-à-face entre deux humains, le sujet et le spectateur, pour une rencontre qui touche au cœur. Il a tiré de ce reportage une série de portraits en couleur au format carré, auxquels s’ajouteront des photographies noir et blanc de l’environnement immédiat des ateliers.

    « Ce travail s’intéresse à l’humain. En particulier aux femmes et aux hommes qui choisissent de vivre de ce qu’ils font de leurs mains de façon locale.
    Cela signifie qu’ils rencontrent ceux à qui est destiné le fruit de leur travail.

    Je vois ceci comme une manière d’être. Donc je photographie cet humain non pas quand il fait, mais debout, qui vous regarde, comme lorsque je le rencontre.
    En le photographiant, j’en fais un symbole, car c’est un fait, la photographie, quand on l’expose, fabrique des symboles.

    Nous vivons en société. La conscience de la portée de ses actes, et la conscience de l’autre sont des éléments clé de cette vie en société.
    J’ai eu envie de faire de cet humain là un symbole de notre société, un symbole de nous, humains du XXIè siècle.
    Un symbole qui semble être en décalage avec ce que nous montrent les médias de masse de l’humain d’aujourd’hui. D’ailleurs, ça m’a mis un doute…

    Cette pensée-là, je l’avais en photographiant les gens autour de moi, mais peut-être est-ce une pensée autarcique ? Peut-être que je vis dans ma bulle, avec des œillères sur les yeux ? Alors je suis parti sur les routes, au hasard des rencontres, voir si cela existait ailleurs.

    Une démarche à suivre, simple : demander à chaque personne que je rencontre et photographie de m’indiquer une autre personne vers qui aller. Ne faire qu’une seule photo par personne, mais photographier tout le monde de la même manière, debout dans le décor et la lumière de son atelier, pour conserver une certaine objectivité. Travailler en pellicule afin que la rencontre ne soit pas perturbée par l’envie de voir ou de refaire la photo.

    Dans chaque pays où j’ai pu me rendre, j’ai appliqué cette démarche. Et j’ai pu satisfaire cette pensée : cet humain existe, et il existe ailleurs que dans ma bulle locale.

    Dans l’hexagone, en suivant le fil de cette démarche, j’ai quasiment fait le tour du pays. Et en quatre ans de « missions photographiques » effectuées de façon un peu éparse, j’ai pu rencontrer plus de 200 personnes.

    Pour cette exposition, j’ai choisi de vous emmener à la rencontre d’une soixantaine d’entre elles.

    En route donc ! »


    RÉMI PETIT

    137 Bd Pompidou du 06/04/2018 00h00 au 30/06/2018 23h50
    http://www.remipetitphoto.com

    0 0

    Appel à Candidature • Festival Streetphotography
    L'objectif du Festival est de promouvoir au niveau national la photographie de rue. A travers une quarantaine d'exposants de près de 15 photographies chacun, d'un lieu où les photographes, visiteurs, passionnés puissent se réunir un week-end dans l'année. Faire lire son portfolio pour tous les photographes avertis ou amateurs, afin de faire visualiser et analyser son travail, Faire connaître dans le milieu de la photographie son travail et ainsi participer au concours qui désignera 3 lauréats. Promouvoir la ville de Saint-Raphaël pour qu'elle devienne à travers cet événement la capitale Française de la photo de rue.
    Le Festival se déroulera du 11 au 14 octobre 2018 à Saint-Raphaël à l'Espace Félix Martin.

    du 07/04/2018 00h00 au 13/07/2018 23h50
    https://www.festivalstreetphoto.com

    0 0

    77 - Pontault-Combault • Exposition photo
    Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste britannique Clare Strand donne forme aux recherches développées lors de sa résidence au CPIF en 2017. Utilisant la photographie, la peinture, l’installation avec des machines et du son, l’artiste traite ici avec humour de la perte et du brouillage dans la communication.
    Du 8 avril au 8 juillet 2018, vernissage le samedi 7 avril à 15h.

    Visuel : Clare Strand, The Discrete Channel with Noise : Information Source #3, 2018, courtesy Parrotta Contemporary Art

    107 avenue de la République du 08/04/2018 00h00 au 08/07/2018 23h50
    http://www.cpif.net

    0 0

    42 - Firminy • Exposition photo
    « Vibrations colorées. Regard décalé sur l’architecture de Le Corbusier. » est organisée dans la lignée des expositions de photographie d’architecture accueillies par le Site Le Corbusier ces dernières années : « Ce rêve étrange » de Mathieu Gafsou en 2009, ou encore « Brasilia, Chandigarh », d’Henri Herbert, en 2010.
    L’exposition, en lien avec la thématique de la couleur et de la lumière mise en avant par le Site pendant toute l’année 2018, permet de faire un lien entre les quatre Unités d’habitation françaises réalisées par l’architecte en montrant des vues originales de chaque édifice.
    Dans leur grande majorité, les photographies sont présentées dans la partie basse de l’église Saint-Pierre. D’après Frédéric Laban, « Les salles basses de l’église Saint-Pierre se prêtent à un parcours labyrinthique conduisant la lente progression du figuratif vers l’abstraction. La plasticité de cette architecture « sculptée » se suffit à elle-même, aussi les images l’épouseront : couleurs et lumières jaillissent, redessinent l’espace, l’éclatent par leur grand format ou se collent parfois aux parois de béton comme une seconde peau. ».
    Plusieurs photographies sont exposées sur les pilotis de l’Unité d’Habitation et dans la maison de la culture.


    Rue des Noyers du 20/04/2018 00h00 au 16/09/2018 23h50
    https://sitelecorbusier.com/expositions-a-venir-2018/

    0 0

    Appel à candidatures • Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière
    La douzième édition du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière, en partenariat avec l'Académie des beaux-arts est ouverte !

    Depuis 2007, ce concours a permis chaque année à un photographe confirmé de réaliser un projet d’envergure dans un esprit d’entière liberté quant aux thèmes ou à l’écriture photographique.

    Cette année, cette douzième édition est marquée par une évolution significative : le prix devient biennal, permettant
    au lauréat de bénéficier de plus de temps pour réaliser son projet, restitué sous la forme d’une exposition à l’Académie (Salle Comtesse de Caen, 27 quai de Conti). A cette occasion, la dotation du prix est doublée, passant de 15 000 à
    30 000 euros.
    Le sujet et le mode de traitement du travail photographique restent entièrement libres.

    Les dossiers de candidatures sont à envoyer jusqu'au 13 juillet 2018 inclus (le cachet de la poste faisant foi).

    Le règlement et le bulletin d'inscription sont téléchargeables sur le site de l'Académie des beaux-arts : www.academie-des-beaux-arts.fr et sur le site de Fimalac : www.fimalac.com

    23 quai de Conti du 18/04/2018 00h00 au 13/07/2018 23h50
    http://www.academiedesbeauxarts.fr

    0 0

    35 - Rennes • Exposition photo
    Guy Le Querrec, conteur d'images - Dialogue avec les photographies du Musée de Bretagne

    Observez une photographie de Guy Le Querrec. Que voyez-vous ? Au-delà des scènes de vies capturées, le photographe découpe une image de la réalité, saisit un moment, cadre et compose. Ainsi se déploie une écriture photographique.
    Dans un jeu de dialogue avec le travail du photographe de l’agence Magnum, l’exposition vous invite à découvrir la richesse des collections photographiques du Musée de Bretagne.
    Ce projet, en écho à l’exposition "Guy Le Querrec, conteur d’images", vient ponctuer le parcours permanent du musée.L’exposition est accompagnée d’une programmation culturelle et de visites :

    ■ Visites Flash le samedi 19 mai à 20h30 / 21h30 / 22h30 à l’occasion de la Nuit européenne des musées.
    ■ Visite “Les MAGEMI racontent la genèse de leur projet” les mardi 15 mai et 12 juin à 17h30.
    ■ Visites supplémentaires organisées à la suite des visites de l’exposition temporaire Guy Le Querrec, conteur d’images. De mai à juin : les samedis et dimanches à 15h. De juillet à août : du mardi au dimanche à 15h.

    Partenariat du Musée de Bretagne avec le master MAGEMI de l’université Rennes 2, dans le cadre du cycle d’événements organisés autour du photographe aux Champs-Libres.

    10 cours des Alliés du 14/04/2018 14h00 au 26/08/2018 19h00
    http://mastermagemi.wordpress.com/

    0 0

    84 - Lourmarin • Exposition photo collective
    Corps : ce qui constitue la matérialité d’un être vivant, sa dimension physique.

    Pour cette nouvelle exposition la galerie Parallax propose un regard croisé de trois photographes sur les « corps ».
    Qu’il soient jeunes, vieux, féminins, masculins, l’exposition met en exergue leurs présences, leurs matérialités.

    Le grain d’argent qui traduit là, le velouté, ici des rides, ou du duvet ..
    La lumière qui joue sur ce corps, le plongeant dans un jeu d’ombre,
    le rendant anonyme presque parfait, comme une statue..
    Corps de statue qui joue avec le spectateur … grain de peau ou de marbre..
    Détail de visage qui devienne des paysages , et relie enfin ce corps à son environnement..

    Lors de cette exposition,vous découvrirez les travaux de trois photographes :
    Pierre Jean Amar, Sook Shin et Florence Verrier.


    «Une sorte de lien ombilical relie le corps de la chose photographiée à mon regard: la lumière, quoique impalpable, est bien ici un milieu charnel, une peau que je partage avec celui ou celle qui a été photographié.»
    Roland Barthes

    1 rue Sarret du 14/04/2018 11h00 au 08/07/2018 18h00
    http://www.galerieparallax.fr

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Pour sa nouvelle exposition photographique Série Noire, Maurice Renoma met en images les affres d’un monde actuel surdimensionné et surexposé, où les repères s’effritent face au dictat du voyeurisme et de la désinformation anxiogène.

    Cette exposition plurielle réinvente le genre Thriller : chaque photographie est imaginée comme un polar où l‘événement dramatique se noue autour de personnages principaux intrigants.

    Les titres et les images mystérieuses aspirent le spectateur dans des histoires où se manifestent des états d’âme et de corps, des tensions et des drames, mais aussi une dimension ironique chère au photographe conceptuel.

    129 bis rue de la Pompe du 13/04/2018 00h00 au 13/07/2018 23h50
    https://www.youtube.com/watch?v=wvwoLZMA2os

    0 0

    92 - Boulogne-Billancourt • Exposition photo
    Vernissage de l’exposition le jeudi 12 avril 2018 à partir de 19h.


    « Les photos de Nicolas Henry sont une démonstration parfaite de cette mythique phrase de Shakespeare : « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. »
    Grâce à son oeil de poète et sa façon unique de photographier le monde dans lequel nous vivons, il redonne toute sa splendeur à l’humanité dans une vision magique et utopique, où la beauté de l’homme et de la nature rayonnent dans chaque image. »
    Irina Brook

    Rencontres autour de l’exposition et projection de films : le mercredi 6 juin à 19h et le samedi 9 juin 2018 à 15h.

    41 rue de l’Est du 12/04/2018 00h00 au 15/09/2018 23h50
    http://www.vozgalerie.com

    0 0

    67 - Strasbourg • Exposition photo
    "Mes photographies n’expliquent rien. Elles n’illustrent pas. Elles évoquent. Elles racontent un parcours, celui d’une génération qui a cru à la fin des frontières et à l’abandon des nationalismes. Une génération qui a sans doute échoué, trop idéaliste, trop sensible aux symboles, trop oublieuse des réalités du quotidien. Aux périodes de crises et aux moments d’actualité, j’ai préféré le « temps long ». Celui, plus littéraire, des voyages sans but, des rencontres improvisées, des espaces oubliés et des atmosphères incertaines.
    Cet « European Puzzle propose un assemblage de scènes de rues, de portraits et de paysages. Autant de visions saisies dans le flux du réel, souvent sur le vif. En couleur comme en noir et blanc, j’ai accordé autant d’importance à l’architecture qu’aux humains, aux climats qu’à la lumière, aux petits hasards anodins qu’aux moments d’histoire. Ainsi s’élabore un cheminement sinueux et silencieux qui fait dialoguer l’esprit documentaire avec la tentation poétique. » Jean-Christophe Béchet

    « European Puzzle » a été produite par la Maison de la Photographie Robert Doisneau à Gentilly dans le cadre du Mois de la Photo Grand Paris (avril 2017).

    Né en 1964 à Marseille, Jean-Christophe Béchet vit et travaille à Paris.
    Mêlant noir et blanc et couleur, argentique et numérique, 24×36 et moyen format, polaroïds et « accidents » photographiques. Jean-Christophe Béchet cherche pour chaque projet le « bon outil », celui qui lui permettra de faire dialoguer de façon pertinente une interprétation du réel et une matière photographique.

    33 rue Kageneck du 27/04/2018 14h00 au 26/08/2018 18h30
    http://www.stimultania.org/strasbourg/photos/european-puzzle/

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Personnage clé de l’histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l’une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l’essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu’il considère comme l’essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.
    À l’initiative des exécuteurs testamentaires et détenteurs du droit moral, Jean Guerry, Daniel Karlin, Roland Rappaport et Gérard Uféras, l’exposition est organisée conjointement par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (MAP) et la Mairie du 20e arrondissement, en partenariat avec l’Agence photographique de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais.

    À l’invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au coeur de ce quartier de Paris qu’il aimait tant.

    Crédit photo:
    WILLY RONIS
    Autoportrait aux flashes, Paris, 1951
    © Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

    121 rue de Ménilmontant du 27/04/2018 00h00 au 29/09/2018 23h50
    http://www.mairie20.paris.fr

    0 0

    63 - Clermont-Ferrand • Exposition photo
    L'Hôtel Fontfreyde – Centre photographique met à l'honneur le travail photographique de Bruno Boudjelal. Invité en résidence par la Ville de Clermont-Ferrand, le photographe a travaillé dans les quartiers de Croix de Neyrat, de Champratel et des Vergnes pendant deux ans afin de présenter plusieurs séries photographiques et vidéographiques sur les thèmes du voyage, de la maison, de l'attente, et du tramway.

    Né à Montreuil en 1961, Bruno Boudjelal pratique la photographie comme un mode de vie. En 1993, il part sur les traces de ses origines paternelles en Algérie. Cette découverte est le point de départ de dix ans d’explorations très personnelles qui l’amènent, entre carnets de voyage et reportages, à réinterroger sa propre identité.


    34 rue des gras du 04/05/2018 14h00 au 23/09/2018 19h00
    http://clermont-ferrand.fr/hotel-fontfreyde-centre-photographique

    0 0

    28 - Chartres • Exposition photo
    Une centaine de photographies, de Damien Rouger, photographe naturaliste.Un parcours thématique et photographique illustre les comportements sociauxdes colonnies de guêpes, fourmis et abeilles.

    Pont de Mainvilliers du 19/05/2018 00h00 au 06/01/2019 23h50
    http://www.lecompa.fr

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Tout photographe « de mode » est le grand témoin de celle-ci et d'une époque. Vision double, celle du créateur de mode et celle du photographe ! Originalité, rigueur, mise en valeur des créations, le photographe de mode se met au service du vêtement et de son créateur. Willy Rizzo était le maître caméléon de cet art difficile de montrer, respecter et garder son style.

    En capturant dans son objectif ces instants de mode, Willy Rizzo a su fixer les évolutions stylistiques à travers le temps et à faire rêver, rire, partager, témoigner…

    C'est bien cela qui est illustré par une photographie de mode, un créateur d'image qui dialogue avec un créateur de matière. Tout cela pour livrer un objet unique qui reflète la symbolique des époques et des tendances. Willy Rizzo a su capturer un détail, un regard, une couleur…

    Preuve en est ! Une cinquantaine de tirages argentiques couleur et noir et blanc y sont présentés dans son Studio, rue de Verneuil, les uns mythiques les autres méconnus !

    Ses collaborations avec les plus grands magazines de mode sont mises en lumière à cette occasion.



    « J'étais amoureux de mon travail et un photographe a besoin d'expérimenter différentes techniques. Pour moi, la mode, est la discipline la plus difficile. Elle exige un champ de recherche et d'invention inépuisable. Avec pour seul décor un fond blanc ou gris, avec un Nikon ou un Hasselblad, à la lumière du jour ou à l'éclair des électroniques… Prendre une photo sur le vif est une chose, mais la photo de mode, c'est une page blanche.

    Il faut de la magie pour transformer un mannequin élégant, mais matériel, en créature de rêve. Il y a plusieurs façons de photographier la mode. Avec rien, il faut faire quelque chose d'important, il faut créer une histoire, une dynamique, un regard. C'est un tout autre métier. » Willy Rizzo

    12 rue de Verneuil du 18/05/2018 00h00 au 28/07/2018 23h50
    http://www.willyrizzo.com/

    0 0

    47 - Duras • Exposition photo ''Une femme dans la guerre'' de Christine Spengler (Galerie Vues d'ici)
    Exposition en trois partie :
    Christine Spengler ''Une femme dans la guerre'',
    Christine Spengler ''Photomontages couleurs'',
    Christine Spengler ''Hommage à Marguerite Duras.

    6, avenue Maurice Dubois du 18/05/2018 00h00 au 17/08/2018 23h50
    http://galerievuesdici.com

    0 0

    72 - Yvré L'Eveque • 6e saison photographique de l'Abbaye royale de l'Epau
    A l'occasion de sa 6 édition, l'abbaye royale de l'Epau (Le Mans) offre dès le 19 mai une diversité de regards sur la citoyenneté. Cette année les photographes invités interrogent sur notre rapport à l'environnement, à notre mémoire collective et aux évolutions de la société.
    L'Abbatiale, les salles d'exposition au sein de l'Abbaye ainsi que son parc de 13 hectares deviennent le terrain de jeu de dialogues entre présent et passé grâce aux œuvres de 14 photographes.
    Ce rendez-vous immanquable de l'été à moins d'une heure de Paris offre un double regard sur un lieu chargé d'Histoire et des photos saisissant l'instant d'histoires. Chaque exposition a son propre récit, sublimé par la scénographie qui joue avec le lieu que ce soit au sein de l'Abbaye, sur les troncs d'arbres, sur les murs …
    Un parcours photographique en plein air du 19 mai au 4 novembre.

    Leila Alaoui – No pasara - 24 photos pour exprimer la volonté de jeunes marocains cherchant un avenir meilleur de l'autre coté de la Méditerranée

    Corentin Folhen – Haiti – un regard fascinant pour raconter cette ile loin des clichés après le séisme de 2010.

    Tim Franco – Metamorpolis – la métamorphose de Chongqing, une des plus importantes métropoles chinoises où comment un choc de civilisation est mis en lumière par la photographie.

    Daesung Lee – Futuristic Archeology – desertification in Mongolia – un regard sans concession sur la désertification à l'œuvre en Mongolie

    Guy Le Querrec - Musiciens de jazz – des expressions intenses sublimées par le noir et blanc

    Thomas Pesquet – Vues de la Terre – les plus belles photos de notre planète vue d'en haut


    Au cœur de l'Abbaye du 24 juin au 16 septembre
    Gros plan danse !
    Frederick Lermeryd (abbatiale) – The slum ballet – le plus grand bidonville d'Afrique de l'Est sublimé par les photos de son école de ballet
    Gérard Uféras – Bolchoï – série incroyable de force et de sobriété sur le mythique théatre russe à l'occasion de sa ré-ouverture en 2001.

    Hors les murs ;
    Depuis deux années, les expositions photographiques de l'Abbaye Royale de l'Epau s'échappent vers la ville et s'installent sur les grilles de l'Hôtel du Département, au cœur de la cité mancelle : du 7 avril au 31 mai Nikolaj Lund et sa série « everybody loves classical music III » ; puis du 4 juin au 9 juillet « les 24H s'affichent » ; du 9 juillet au 17 septembre c'est la Sarthe vue du ciel au travers l'œil de P. Chérel.
    En cœur de ville la gare SNCF participe à cette saison avec les regards croisés de trois photographes Dominique Breugnot, Denis Lambert, Hervé Petitbon autour des 24h du Mans.
    En outre le Prieuré de Voisin offre aux regards du 23 mai au 16 septembre « Le cortège féerique » de Michel Beucher et du 9 juillet au 4 novembre des photographies aériennes de la Sarthe vue du ciel.



    Les collégiens sarthois participent à cette 6e édition
    Depuis un an, 4 collèges sarthois ont déjà bénéficié de l'accompagnement d'un photographe pendant plusieurs mois. les résidences avec un photographe dans un établissement scolaire produisent une exposition reflétant le regard des jeunes sur la citoyenneté. L'objectif de cette intervention autour de la photographie, est d'impulser une dynamique de rencontre entre les jeunes, un artiste photographe et une démarche créative. Elle permet ainsi le dialogue avec et autour d'un artiste.
    En leur donnant une occasion d'investir autrement leur espace et leur quotidien pendant plusieurs semaines, les collégiens ont ainsi pu transcender ces espaces et modes d'expressions et proposer une inscription sensible et poétique, parfois même insolite de leur environnement de tous les jours.
    Pascal Barrier, Georges Pacheco, Alain Szczuczynski, les photographes professionnels investis dans ces projets, ont ainsi animé une douzaine d'heures d'ateliers au sein de l'établissement ou ‘hors les murs'.

    Route de Changé du 19/05/2018 00h00 au 04/11/2018 23h50

    0 0

    28 - Chartres • Exposition photo
    Une centaine de photographies, de Damien Rouger, photographe naturaliste.Un parcours thématique et photographique illustre les comportements sociauxdes colonnies de guêpes, fourmis et abeilles.

    Pont de Mainvilliers du 19/05/2018 00h00 au 06/01/2019 23h50
    http://www.lecompa.fr

    0 0

    Suisse - Hermance • Exposition photo
    LA FONDATION AUER ORY POUR LA PHOTOGRAPHIE présente l’exposition "Rudolf Lichtsteiner : Quand la photographie devient fiction 1968-1992", une rétrospective de ce photographe né en 1938. Lichtsteiner est l'un des premiers, en Suisse, à s'intéresser au médium photographique pour lui-même, ses spécificités et ses rapports avec la réalité.

    VISITE UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS AU +41 (0)22 751 27 83 ou auer@auerphoto.com

    Rue du Couchant 10 du 24/05/2018 00h00 au 03/09/2018 23h50
    http://www.auerphoto.com

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo collective
    Sudio Harcourt n'a pas perdu sa jeu­nesse, comme le montre sa nouvelle exposition Génération Y, à l'épreuve de l'art présentée du 2 mai au 31 octobre 2018.

    Un portrait noir et blanc, une lumière inspi­rée du cinéma des années 1930, une pho­tographie posée qui demande de prendre son temps; autant de signes qui laissent à penser que Studio Harcourt est une vieille maison. Du haut de ses 84 ans, il n'en est pas pour autant dénué de jeunesse. Il accueille certes les stars confirmées mais ses portes sont aussi, et surtout, ouvertes aux nouvelles générations, à ces adultes parfois tout juste sortis de l'adolescence qui font !'Histoire de demain.

    Ils cultivent leurs talents souvent depuis de nombreuses années, malgré leur jeune âge. Sportifs, acteurs ou encore scientifiques, ils sont encore au début de leur carrière et pourtant déjà reconnus par leurs pairs. Maïva Hamadouche, championne du monde de boxe, Vincent Lacoste, acteur révélé dans Les Beaux Gosses et Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison Balmain ont un point commun: Placés jeunes sous les feux des projecteurs, ils ont réussi à s'imposer dans leurs univers respectifs. Tous ont prêté leurs traits juvéniles à l'ob­jectif du photographe.

    6 rue de Lota du 02/05/2018 00h00 au 31/10/2018 23h50
    http://www.studio-harcourt.eu/

older | 1 | .... | 113 | 114 | (Page 115) | 116 | 117 | .... | 120 | newer