Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Compétence Photo, le magazine sur la pratique de la photo et la prise de vue. Il offre une approche didactique, pour les débutants en photo comme les amateurs avertis. Des fiches pratiques, des pas à pas, des tutoriels, des portfolios, des beaux livres. Le magazine pour regarder, apprendre, comprendre et partager.

older | 1 | .... | 100 | 101 | (Page 102) | 103 | 104 | .... | 120 | newer

    0 0

    75 - Paris • 24 TheWorkshop
    Workshop sur 6 mois dirigé par Jean-Christian Bourcart, Philip Blenkinsop, Dan Torres et Michel Philippot.

    Révélez votre talent avec 24TW !
    Un workshop unique dirigé par 4 experts pour vous accompagner dans votre création photographique.
    Sur une durée de 6 mois, 4 professionnels s’impliquent et vous guident dans la construction de votre projet photographique.
    Ateliers de groupe et suivi à distance individuel et personnalisé pour identifier ou affiner son style, développer son langage photographique propre, faire l’acquisition des techniques et méthodes professionnelles, perfectionner son éditing pour construire une série cohérente.
    A l’issue du workshop, une sélection de projets pour une exposition à l'Espace Central Dupon, une projection au Festival Visa pour l'Image ou une publication dans le magazine PHOTO.

    du 08/04/2017 10h00 au 17/09/2017 18h00
    http://www.24theworkshop.com

    0 0

    75 - Paris • Exposition
    Depuis 1987, Aurélie Dubois a entamé un parcours artistique où elle explore le dessin, la photographie, la vidéo et les installations.
    Dès le départ, son travail revêtit en toile de fond l’idée d’une garde, une garde artistique. Cette idée de l’artiste de garde*, définie par le Psychanalyste et Écrivain Daniel Androvski en 2008, habite ses créations, en résistance à l’idée qu’une œuvre d’art serait faite pour décorer plutôt que pour donner du sens ou révéler la nature des choses.
    « Nous pouvons considérer le corps comme une partition qui dès la naissance s’exprime par des cris; Aurélie Dubois affirme par son œuvre que ces cris s’écrivent même si ce qui se crie ne s’écrit pas. Au pire, ça se dessine, notamment sous la forme du sexe, de la tension, du râle et de certains hurlements » analyse Daniel Androvski.

    L’exposition présentée en mars prochain à Paris, est une rétrospective de ses œuvres passées et plus récentes. L’accent est mis sur le Dessin, un étage entier de l’exposition lui est consacré.
    C’est aussi l’occasion de découvrir ses vidéos, telles que The Corridors, court métrage sélectionné pour le festival Coté Court en 2015, Traverse Vidéo en 2016 ainsi que son dernier court métrage expérimental Amour écrit en fer.

    Le commissariat de l’exposition est confié à Paul Ardenne, écrivain et curateur indépendant.
    « Aurélie Dubois est une artiste multidisciplinaire. Elle cherche, avec constance, à faire se rencontrer la création et la théorie dans ses œuvres. Ses principales interrogations plastiques sont la sexualité et les rapports femme-homme, l’indétermination, la folie, la marginalité, l’étrange. Aurélie Dubois renouvelle l’image érotique pour éveiller notre imaginaire » explique Paul Ardenne.

    La rencontre entre ces différentes œuvres permettra de prendre la pleine mesure de la philosophie d’Aurélie Dubois, son appel à la résistance et à la vigilance, face aux dérapages de notre société contemporaine et à ses tabous. « Rester en alerte, sur le qui-vive » !

    *«Je considère être une Artiste de Garde. Je suis là, tout le temps. D’être en alerte me place dans la résistance aux idées reçues et aux convenances liées au corps et à ses sexualités. Je considère que mon travail de création est lié à la trahison de l’imaginaire sexué. Pourquoi résistante? Parce qu’il me semble nécessaire de démonter les systèmes conventionnels liés aux corps, l’érotisme bas de gamme, la pornographie liée au business. Par définition je suis en guerre. Ma démarche d’artiste vient donc trahir notre mensonge. Mais quel ce mensonge? Me direz-vous? C’est ce que nous faisons et que nous ne disons pas.»


    Vernissage le jeudi 16 mars 2017.

    24 rue Beaubourg du 16/03/2017 00h00 au 26/03/2017 23h50
    http://www.sylviabeder.com/actualites/aurelie-dubois/

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Yves Marcellin, Artiste-Photographe, est tour à tour, portraitiste et plasticien. Il ne refuse aucune expression figurative ou abstraite dans l’univers photographique ou digital. C’est dans la diversité des approches qu’il entend développer sa démarche créative.
    « J’utilise Photoshop en tant qu’espace de création numérique comme un peintre utilise sa palette pour le choix de ses couleurs et de sa matière » explique Yves Marcellin.
    Pour lui, la création artistique suppose des manipulations, une recherche, des tâtonnements. Saisir le réel sur le vif l’intéresse modérément.
    Sensualité et réflexion sur les méandres de l’âme sont au cœur des tableaux photographiques d’Yves Marcellin. Dans ses portraits, il a la volonté d’accentuer les émotions, les comportements, les expressions, les attitudes, les postures ou les cicatrices de ses modèles.
    Pour cette nouvelle série FIGURES LIBRES, il a demandé à « Princesse Zamzam » de poser pour lui. Un modèle improvisé dont il a su capter l’âme et auquel il a conféré un statut d’icône. Cette relation de confiance et de connexion artistique entre le photographe et son modèle se lit dans chacune des œuvres exposées.
    Selon l’artiste, le portrait est le résultat d’un travail et d’une combinaison. Le photographe, de manière invariable, modifie le rendu premier de l’image, il bricole, charge de traits, il déforme en multipliant les entrées sensibles.
    Ici, il s’attache à retracer un univers protéiforme en intégrant à la représentation de ce corps nu des images tirées de notre environnement immédiat, qu’il soit minéral ou architectural.
    Ici, la photographie n’a pas pour mission de « décrire » mais de susciter une émotion en faisant cohabiter plusieurs réalités.
    Ici, Yves Marcellin propose une exploration des émotions, des gestuelles et des expressions qui traduisent la personnalité singulière de chaque être humain.

    Le critique d’art Paul Ardenne commente la démarche d’Yves Marcellin :
    « Portraitiste invétéré, il se défie de l’exactitude photographique. Magnifier ses sujets le sollicite plus volontiers. Cela se manifeste dans l’amour que ce photographe méditerranéen voue à ses modèles féminins. Plus que produire de simples « images » de ceux-ci, qu’il les présente vêtus ou nus, de loin ou de près, dans un paysage ou bien en plan serré, Yves Marcellin opte pour l’extrême beauté.
    Comme les pictorialistes d’il y a un siècle, il fait de chacune de ses photographies l’équivalent d’un tableau. La manipulation des couleurs, les palimpsestes optiques nés de la surimpression, l’inscription de certains effets de vitesse ou de déplacement des signes dans ses photographies informent sans détour sur ses pulsions de peintre, sur sa volonté picturale. Le « devenir peinture » de la photographie n’est pas une fiction ou une aberration mais une évolution logique : on peut photographier comme l’on peint, définitivement.
    Le régime adopté est, dans son cas, celui de la création pure et impure à la fois. Pure, parce que ce qui compte est de parvenir concrètement à l’image rêvée, dans une perspective antiréaliste voire idéaliste. Impure parce que, contre les tenants impénitents de la photographie comme « preuve » (le « ça a été » de Roland Barthes), on tourne ici le dos à l’impératif de témoigner, voire de signifier.
    Les portraits d’Yves Marcellin, pour solde de tout compte ? Un jeu libertaire avec l’image du corps, dans cette logique heureuse, serait-elle, le plus clair du temps, une inaccessible fiction : l’émerveillement ».




    À propos de l’artiste
    Yves Marcellin vit et travaille à Ramatuelle. Après avoir été photographe illustrateur pendant 20 ans, il se consacre aujourd’hui à la photographie créative, qu’il aborde comme un art philosophique faisant partie intégrante de sa vie.
    Depuis, le travail d’Yves Marcellin a fait l’objet de plusieurs expositions. Plus récemment, il a exposé au Salon international d’Art contemporain de Nice en 2014 et sur les cimaises de l’Atelier des Fées (Ramatuelle) et de la galerie Corrado Bortone (Paris) en 2015. La même année, une exposition monographique lui est consacrée à la Galerie Arles pour les Rencontres de la Photographie d’Arles. En 2016, il est mis à l’honneur à l’Espace culturel du Lavandou.
    En 2017, il signe sa deuxième exposition à la galerie Corrado Bortone avec sa série « Figures libres ».
    www.yvesmarcellin.com


    À propos de la galerie Corrado Bortone
    Corrado Bortone a installé sa galerie au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés pour y exposer ses « coups de cœur ». Peinture, sculpture et photographie sont ses domaines de prédilection. Il expose des artistes confirmés ou qui restent à découvrir.
    La galerie a notamment exposé les œuvres de Richard Aujard, Olivier Dassault, Peter Klasen ou encore Thierry Vasseur.
    www.bortone-art.com




    Vernissage Jeudi 2 mars, de 18h00 à 21h30.

    13 rue Mazarine du 27/02/2017 00h00 au 05/03/2017 23h50
    http://www.sylviabeder.com/actualites/yves-marcellin/

    0 0

    Belgique - Anvers • Exposition photo
    Avec Gathered Leaves, le FOMU présente pour la première fois l'œuvre du photographe Magnum renommé Alec Soth (US, °1969) en Belgique. Cette rétrospective montre quatre séries fondamentales issues de son impressionnante œuvre : Sleeping by the Mississippi (2004), Niagara (2006), Broken Manual (2010) et Songbook (2014).

    Alec Soth est connu pour son approche lyrique de la photographie documentaire. Son point de départ est sa fascination pour l'immensité du territoire américain, à l'instar de Robert Frank, de Stephen Shore ou de Jack Kerouac.

    « Notre vision de l'Amérique est tellement formatée par la télévision et les films. On ne voit que des starlettes hollywoodiennes et des flics new-yorkais. On oublie parfois qu'il y a de tout autres vies vécues au cœur de l'Amérique. Et certaines d'entre elles sont de réelles sources d'inspiration. »
    (Alec Soth, interview par email avec Aaron Schuman, le 2 août 2004)

    Alec Soth habite le Minnesota et est artiste, photojournaliste, blogueur, éditeur, Instagrammer et enseignant. Son énergie sans bornes et sa position marquée au sein du monde de l'art international contemporain lui confèrent une grande influence sur la génération actuelle de jeunes créateurs d'images. La présentation au FOMU reflète l'évolution de sa carrière et illustre également à quel point le livre photo y occupe une place importante.

    Gathered Leaves est une exposition du Media Space / Science Museum à Londres.

    Commissaire d’exposition : Kate Bush

    Waalsekaai 47 du 17/02/2017 10h00 au 04/06/2017 18h00
    http://www.fotomuseum.be/fr/expositions/alec-soth.html

    0 0

    75 - Paris • Le Salon des Artistes Français
    Du 15 au 19 février 2017, le Salon des Artistes Français inaugure, dans le cadre d’Art Capital, le calendrier des grands rendez-vous artistiques parisiens en 2017. Véritable parcours dans l’Art d’aujourd’hui, le Salon des Artistes Français rassemble plus de 600 artistes contemporains sous la verrière du Grand Palais et explore le patrimoine culturel français tout en accueillant la création émergente.

    Après une 226e édition couronnée de succès, le cru 2017 marque une nouvelle étape dans l’évolution du Salon, avec un contenu de haut niveau, fondé sur une sélection exigeante, un souci réaffirmé d’ouverture et de nouveaux projets. Ces choix s’inscrivent dans la logique du processus d’ouverture et de valorisation des initiatives engagées depuis la création du Salon.

    Les 635 artistes de la sélection 2017 seront soumis aux regards expérimentés d’un jury composé de personnalités de l’art contemporain. Présidés par Alain Bazard pour la peinture, Jean-Pierre Gendis pour la sculpture, Claude Tournon pour la gravure, Afsaneh Afkhami pour la photographie et Martine Delaleuf pour l’architecture, le Jury remettra, pendant l’exposition, les célèbres prix et récompenses du Salon des Artistes Français.

    Egalement à l’honneur de cette 227e édition : les lauréats du Projet Ferrari de l’Institut Supérieur de Design de Valenciennes (ISDRUBIKA), la Couture avec Jean Doucet et Jérôme Guezou, le Surréalisme allemand, l’Académie des Beaux-arts de Moscou et les Médaillés d’honneur de l’édition 2015.

    du 15/02/2017 00h00 au 19/02/2017 23h50
    http://www.artistes-francais.com/le-salon/

    0 0

    44 - Nantes • Exposition photo collective
    L'exposition photo de huit artistes du collectif nantais "La ficelle bleue" autour du thème PAYSAGE HABITÉ est ouverte du mercredi au dimanche de 12h à 19h.

    30 rue Kervégan du 04/02/2017 00h00 au 26/02/2017 23h50

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Située dans la zone septentrionale de l’Amérique du Sud, à la frontière de la Colombie et du Venezuela, la communauté Wayuu est aujourd’hui une des dernières sociétés matriarcales au monde. Habitant la région semi-désertique de la Guajira, ce peuple amérindien est l’un des rares à ne pas avoir été conquis par les Espagnols et à avoir maintenu une certaine indépendance. La vision du monde des indiens Wayuu est très différente de la vision occidentale. Elle est basée sur un imaginaire collectif, structuré autour du territoire.
    Or, depuis plusieurs années, les changements climatiques sont à l’origine de graves pénuries d'eau et menace l’existence de ce peuple, qui lutte pour préserver son environnement sacré et pour maintenir sa communauté en vie.

    www.delphineblast.com

    Entrée libre.

    Centre d’animation La Grange aux Belles
    Accès piéton : 6 rue Boy Zelenski, 75010 Paris
    (Angle rue des Ecluses Saint Martin – Quartier piéton de La Grange aux Belles)
    01 42 03 40 78
    Métro : Colonel Fabien

    Lundi : 10h-16h30 / 18h30-20h30
    Mardi : 11h-16h30 / 19h-20h30
    Mercredi : 10h-14h / 18h-20h30
    Jeudi : 12h-14h / 16h30-20h30
    Vendredi : 11h-16h30 / 18h30-20h
    Samedi : 10h-17h
    (Changements d’horaires pendant les vacances scolaires : se renseigner au 01 42 03 40 78)

    6 rue Boy Zelenski du 31/01/2017 00h00 au 10/03/2017 23h50
    https://www.facebook.com/EscaleALaGrangeAuxBelles/

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Dans les années 60, les plus belles femmes du mode se croisent dans Rome où Cinecittà est devenue la mecque du cinéma mondial. La Dolce Vita s'impose et qui de mieux que Willy Rizzo pour capter ces moments uniques et magiques ! Passionné par la beauté des femmes, Willy Rizzo fait partie du petit cercle de photographes autorisés du « cinéma italien ».

    Le studio Willy Rizzo rend hommage à cette période heureuse, légère et créatrice avec une exposition de 40 photos originales de Willy Rizzo. La plupart de ces œuvres seront dévoilées pour la première fois.

    Anouk Aimée, Monica Belluci, Lucia Bose, Claudia Cardinale, Virna Lisi, Gina Lollobrigida, Sophia Loren, Elsa Martinelli, Sandra Milo, Eleonora Rossi-Drago, Monica Vitti,... parmi d'autres seront à découvrir du 27 janvier au 1er avril.

    Au travers de cette exposition le studio Willy Rizzo a pris le parti de la légèreté, de l'élégance et de l'insouciance ! Une exposition remède tout en couleurs et douceur pour commencer l'année.
    Cette expérience unique ouverte à un large public au cœur du 7e arrondissement de Paris présente un aspect méconnu de l'œil talentueux de Willy Rizzo.

    Toutes les photographies présentées lors de cette exposition seront disponibles à la vente en édition numérotée, signée et en argentine

    12 rue de Verneuil du 27/01/2017 00h00 au 01/04/2017 23h50
    http://www.willyrizzo.com/

    0 0

    34 - Sète • Exposition photo collective
    La Maison de l'Image Documentaire prépare actuellement la publication du dixième livre de sacollection #Sète. Les photographes qui ont participé à cette aventure qu’est la résidence annuelle pour ImageSingulières ont tous amené un point de vue différent sur la ville. Des paysages urbains, bien sûr, des ambiances et beaucoup de portraits, résultats de rencontres improvisées ou non entre les invités et les amis sétois. Ce sont ces images là qui sont extraites du corpus créé depuis ces quelques années pour un « portrait » particulier des Sétois et par là-même de Sète.

    Ouverture du mardi au vendredi de 15h à 18h, jusqu'à 19h le samedi.

    17 rue Lacan du 21/01/2017 00h00 au 08/04/2017 23h50
    http://www.la-mid.fr/expositions/2017-01-expo-portrait.php

    0 0

    Belgique - Anvers • Exposition photo
    Herman Selleslags (BE, °1938) est l’un des photographes belges les plus connus. En 2015, il fit don de ses archives et de celles de son père Rik au FOMU. En un demi-siècle, Selleslags s’est constitué de magistrales archives photographiques. Des centaines de milliers de photos, de plaques de verre, de diapositives, de négatifs, d’épreuves de presse, de carnets, de pellicules de contact et d’appareils photo déménagent vers les dépôts du FOMU. Les nombreuses boîtes d’archives occupent au propre comme au figuré une position centrale dans l’exposition « Selleslags déballe tout ».

    L’exposition montre la diversité de l’oeuvre de Rik et Herman Selleslags : des reportages pour HUMO, aux albums de famille et à la photographie de produits pour le Grand Bazar en passant par la photographie de rue, les photos de mariages juifs, de l’hiver de 1943 et les inondations de 1953. Des clichés emblématiques, mais moins connus pris par Herman Selleslags des Beatles, des Rolling Stones et de son ami Julien Schoenaerts sont également sortis des archives. Le FOMU lève ainsi un coin du voile et offre à son public un premier aperçu de la richesse de cette acquisition.

    Commissaires d’exposition : Tamara Berghmans et Joachim Naudts

    Waalsekaai 47 du 11/10/2016 10h00 au 22/06/2017 18h00
    http://www.fotomuseum.be/fr/expositions/herman-selleslags.html

    0 0

    75 - Paris • Safari photo avec Irvin Heller (Lomography)
    Lomography France, Artazart et le directeur artistique/photographe Irvin Heller s'associent pour un événement unique : un safari photo qui aboutira à la création d'un livre d'artiste.

    A propos de l'événement :

    Une ballade sur les quais de Seine ça vous tente ? Vous rêvez de voir vos photos dans un livre fait à la main ? Vous voulez tester le LC-A+ et la Lady Grey ? Cet événement est pour vous !
    Les participants se promèneront dans Paris avec un LC-A+, puis une sélection des photos sera éditée dans un livre d'artiste fabriqué à la main par Irvin Heller !

    Pour 45 € vous pourrez profiter de :

    1 safari photo sur les quais de Seine
    1 prêt de LC-A+ ou LC-Wide
    1 pellicule Lomography Lady Grey (noir&blanc, ISO 400)
    1 livre d'artiste fabriqué par Irvin Heller

    Rendez-vous le samedi 4 mars 2017 à 11h30 à la boutique, avant de partir pour une ballade au bord de la Seine !

    Les inscriptions se font à la boutique Lomography directement.

    ¡ Attention, faites vite le nombre de places est limité !

    A propos d'Irvin HELLER :

    Directeur artistique et Photographe de 24 ans vivant à Paris. Diplômé de l’Esag Penninghen en 2016, il a développé en parallèle de ses études depuis une dizaine d’années, un travail photographique personnel amorcé par le noir et blanc et la photo de rue. Son travail s’intéresse aujourd’hui à la coexistence de la nature avec la ville ou la société, Paris demeurant un point d’ancrage. Une obsession graphique et plastique ressort toujours des images. Sa formation de graphiste lui permet de relier ces deux medium en éditant aujourd’hui ses propres livres de photographies.

    17 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie le 04/03/2017 11h30 14h30
    https://www.facebook.com/events/1414537215225444/

    0 0

    75 - Paris • Exposition
    Plongée dans les sous-sols d'Ourcq Blanc pour une rencontre entre les photographies de Marguerite Bornhauser et les installations de Léa Dumayet sous la forme d'une invitation au voyage.

    29 rue de l'Ourcq du 02/02/2017 17h00 au 11/02/2017 19h00

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Au fil de ses clichés, le visiteur est invité à porter un autre regard sur les murs, les bordures, les façades de nos villes. Car Jean-Baptiste Lhomeau a l'œil pour déceler dans le béton, l'asphalte ou le plâtre, un récit, des personnages, des visages... Par ses photos, l'artiste nous raconte une histoire rupestre de la cité et construit sa propre archéologie imaginaire. A voir jusqu'au 5 mars dans la salle d'exposition de la Mairie du 4e.

    2 place Baudoyer du 25/01/2017 00h00 au 05/03/2017 23h50
    http://mairie4.paris.fr

    0 0

    30 - Uzes • Atelier Roman-Photo
    "Kiss me !... Et si c’était aussi le titre d’un roman-photo ?
    Aurélie Marteau, scénariste, et Sophie Saada, photographe, proposent de vous guider avec humour dans la création d’une œuvre scénaristico-photographico-kitsch, dans la plus pure tradition de Nous-deux… ou de Hara-Kiri ! Le mot d’ordre : ne pas se prendre au sérieux !
    De l’histoire à la prise de vue, en passant par le découpage, l’écriture des dialogues et la mise en scène, les intervenants vous accompagnent pendant tout un weekend dans la réalisation d’un travail collectif. Cet atelier, à la croisée des chemins de l’écriture et de la photographie, vous permettra d’appréhender le récit sous l’angle de l’image, et la photo sous celui de la dramaturgie. L’occasion d’interroger (un peu) la complémentarité de ces deux médias, et (surtout) de passer un moment créatif et convivial."

    Pour les ados-adultes.

    Dans le cadre de l'exposition photo "Kiss me" des Azimutés d'Uzès.
    Samedi 11/02, écriture : 14h-18h
    Dimanche 12/02, prise de vue : 14h-18h
    Lundi 13/02, mise en forme du document (sous réserve) : 18h-20h
    Tarif : 90 euros
    Réduit pour les moins de 17 ans : 60 euros

    Infos et réservations : Aurélie Marteau lesanimateliers (at) gmail.com

    place Albert 1er du 11/02/2017 14h00 au 12/02/2017 18h00
    https://www.facebook.com/events/371281833249220/

    0 0

    30 - Uzes • Exposition photo collective
    A l’occasion de la Saint-Valentin, célébrons ensemble et de manière joyeuse cette fête de l’Amour !
    Pour cette 1ère édition, une vingtaine de photographes expriment leur créativité et leur sensibilité sur ce thème de l’Amour, en nous proposant une variété de baisers. Du plus surprenant au plus touchant, du baiser passionné à celui d'une amitié sincère, du suggestif au plus fougueux, il y en a pour tous les goûts…

    Exposition ouverte tous les jours de 10h30 à 13h et de 15h à 18h (fermé le lundi, mardi et jeudi matin).

    Au programme:
    - Samedi 4 février à 12h00 : vernissage festif avec 3 danses du groupe Lumen, le verre de l'amitié avec la cuvée "Je t'aime" proposée par la Cave d'Uzès et des toasts gourmands à la "Confiture des Amoureux" de Terre d'Uzès !
    - Projection d'un diaporama tous les jours de 17 à 18h
    - Concours photos
    - Séances de shooting,
    - Atelier Roman-Photo le we 11/12 février
    - Soirée spéciale St-Valentin, le mardi 14/2 de 18h30 à 20h30 (danses, projection et lecture de lettres d'Amour !)
    L’Amour est partout et peut prendre plusieurs formes. A nous de le voir ! Cette expo aux multiples bisous c’est une façon d’aborder cette fête sous un aspect un peu plus ludique. Fini de bouder cette journée car on peut s’aimer sans être en couple !

    place Albert 1er du 04/02/2017 11h00 au 14/02/2017 20h00
    https://lesazimutesduzes.com/

    0 0

    75 - Paris • Exposition photo
    Harold Feinstein, la renaissance d’un prodige de la photographie !
    La Galerie Thierry Bigaignon présente, pour la première fois en Europe, une rétrospective exceptionnelle de l'œuvre du photographe américain Harold Feinstein, né à New York en 1931 et décédé en juin 2015.
    Digne représentant de la "New York School of Photography", Harold Feinstein étend son œuvre sur près de six décennies, période pendant laquelle il va s'évertuer à faire le portrait intime d’une Amérique exubérante et pleine de vitalité.
    La première partie de la rétrospective se consacrera aux jeunes années du photographe, les années 40 et 50, offrant une sélection de photographies en noir et blanc, à la fois riches, diverses et bouleversantes d’humanisme.

    La galerie participe au MOIS DE LA PHOTO DU GRAND PARIS organisé en avril 2017.

    Entrée libre.

    9 rue Charlot du 03/02/2017 12h00 au 30/04/2017 19h00
    http://www.thierrybigaignon.com

    0 0

    Appel à candidatures • Festival Barrobjectif
    ////////// UN ÉVÉNEMENT Compétence Photo "M" ////////////////////

    L'appel à candidatures pour exposer durant neuf jours sur le festival de photoreportage BARROBJECTIF est lancé.
    Vous avez jusqu'au 15 avril 2017 pour déposer votre dossier.

    ////////// UN ÉVÉNEMENT Compétence Photo "M" ////////////////////

    du 23/01/2017 00h00 au 15/04/2017 23h50
    http://barrobjectif.com/

    0 0

    06 - Nice • Exposition photo
    « Il ne rêvait plus jamais de tempête, ni de femmes, ni de grands événements… Il ne rêvait que de paysages et de lions au bord de la Mer. » Hemingway – Le Vieil Homme et la Mer

    Le travail du Studio Marlot & Chopard consiste principalement dans la création de territoires fantasmés, jouant par la composition des séries tant sur la reconstruction de lieux imaginaires que sur la juxtaposition de strates temporelles dont l’unité est avant tout esthétique. Parcourant toujours de nouveaux territoires sans a priori ni revenir sur leurs pas, ils recherchent essentiellement l’émotion que produit la rencontre inattendue avec l’étrangeté d’un lieu et sa résonance avec leurs propres références, ce qui fait sa beauté. Leurs images se nourrissent en effet de références multiples aux autres arts, qu’il s’agisse de peinture, de sculpture, de cinéma, mais aussi de références personnelles plus anecdotiques qui dessinent ensemble au fil des oeuvres tant un parcours de vie qu’une façon d’être et de penser qui évolue au fil des rencontres et des hasards de l’existence.

    Cette exposition rassemble 10 photographies issues de 4 séries différentes : Le Nouveau-Monde, The Valley, L’esprit des lieux-Montauban et Souvenirs d’Italie. Dans Le Nouveau-Monde (2016), les paysages désertés de la Haute-Loire se révèlent mystérieux et poétiques sous les lumières de l’hiver. Le tirage inédit, présenté chez Lola Gassin, renvoie aux contes pour enfants. Une maisonnette énigmatique se découpe entre les arbres et les rochers comme dans un paysage miniature, brouillant les échelles dans une représentation idéalisée de la forêt.

    La série The Valley (2005-2009) évoque le mythe d’une cité perdue dans une esthétique de la ruine et de l’envahissement de la cité par la nature. Pensée et reconstituée comme un puzzle, cette vallée imaginaire exprime l’idée de la fin d’un monde à partir de vues de paysages aussi variés que la Forêt Noire, le Jura ou la Normandie. Les 4 photographies choisies pour l’exposition invitent à traverser le paysage par un chemin qui longe une forêt dense, elle même bordée par une rivière s’ouvrant sur des reliefs éthérés. Un pylône impose sa sculpturale ossature métallique entre deux crêtes montagneuses, tandis qu’un ensemble de croix en fonte d’aluminium, déposé contre le mur d’enceinte d’un cimetière telle une installation, indique la fin du chemin.

    Les images de la série L’esprit des lieux-Montauban (2012), ici une vue des ponts qui enjambent le Tarn et une autre du jardin botanique, décrivent une ville un peu irréelle et redéfinie dans un espace poétique. Les lieux, comme suspendus hors du temps, s’offrent alors dans leur élégance surannée sous la douceur d’un soleil de fin de journée.

    Souvenirs d’Italie (2014) est une série en noir et blanc qui met en scène des vues prises à divers endroits en France et qui renvoie à l’idée exotique d’une Italie fantasmée. Les 3 images issues de cette série représentent la vue d’une mer d’encre qui vient se briser sur une côte restée sauvage, cernée par l’écume, et les sculptures de deux cascades, l’une au parc de Saint-Cloud avec les statues d’un molosse et d’une divinité ailée représentant le vent, tout droit sorties de la mythologie romaine, l’autre au château de Nice, figurant le mur du belvédère de la cascade orné d’une tête de lion. Les éléments végétaux semblent se transmuer en éléments minéraux, brouillant les frontières de la perception et de la représentation.
    Se rapprochant du lavis et de la gravure par la technique, ces images établissent des ponts entre le passé et le présent, interrogent la recomposition du souvenir en jouant sur la matérialité du visible.
    Le Studio Marlot & Chopard (Rémy Marlot – 1972 et Ariane Chopard – 1974) est un duo de photographes français qui travaillent ensemble depuis 1996 autour des questions du paysage naturel ou urbain, du patrimoine architectural, mais aussi des rêves et de la nuit.

    Leur travail a été exposé récemment au Musée de la Reine Bérengère du Mans, au Musée des beaux-arts de Calais, au Musée de la Roche-sur-Yon, au Musée Malraux au Havre. Il est actuellement exposé au Musée du Louvre-Lens dans l’exposition collective Miroirs visible jusqu’au 18 septembre 2017.

    Hélène Jourdan-Gassin, sous le nom de Lola Gassin ouvre sa galerie en 1983 au 6, rue de la Terrasse à Nice, dans un bel espace chargé d’histoire et doté d’un charmant petit jardin. Elle y a présenté 50 expositions personnelles (21 premières expositions) et plus de 25 group shows d’artistes, jeunes pour la plupart et méditerranéens bien souvent.
    Après avoir suspendu, durant dix années de résidence à New York, ses activités d’expositions, elle les reprend en 2011, dans son appartement/jardin, 49, rue Maréchal-Joffre à Nice, à un rythme plus raisonnable et sous l’appellation Chez Lola Gassin. Peinture, sculpture, photographie y sont présentées.

    49 rue Maréchal-Joffre du 20/04/2017 18h00 au 10/05/2017 19h00

    0 0

    77 - Pontault-Combault • 28èmes Photographiques d'Ollioules
    "Diaphragme et Lumière Var", le Photo-club d'Ollioule, présente l'exposition de 14 photographes amateurs à la Salle de la Criée aux Fleurs.

    50 rue Nationale du 04/03/2017 00h00 au 12/03/2017 23h50

    0 0

    75 - Paris • Workshop Photo
    Réservation obligatoire avant le 15-02 à info@inbetweengallery.com / 09 67 45 58 38 ou en ligne.

    Le Workshop
    Cet atelier organisé par in)(between gallery est une occasion unique de découvrir la sérigraphie sur papier et de réaliser une sérigraphie d'art originale (édition limitée à 15 exemplaires) d'une œuvre du grand photographe japonais Hiroyasu Nakai. Ancien membre du collectif et de galerie CAMP, fondés notamment par Daido Moriyama, il co-dirigeait également avec Moriyama la Galerie Place M.
    Les participants expérimenteront durant une après-midi la technique de sérigraphie comme méthode d'impression alternative.






    39 rue Chapon le 18/02/2017 13h00 16h00
    http://www.inbetweengallery.com/store/

older | 1 | .... | 100 | 101 | (Page 102) | 103 | 104 | .... | 120 | newer